dimanche 21 mai 2017

C-Pen Exam Reader - Le stylo magique pour les dys

Suite à mes articles concernant nos petits élèves dys, j'ai été contactée par la société My Soft qui m'a proposé de tester un stylo-scanner révolutionnaire dont on m'avait déjà parlé.

Je vous propose donc de petites vidéos de test qui valent mieux qu'un long discours sur son fonctionnement.


Utilisation du C-Pen pour lire les consignes dans un fichier de lecture CP.


Utilisation du C-Pen Exam Reader pour lire dans un petit roman.



Pour plus de détail sur le C-Pen, le site de My Soft, qui le commercialise en France : http://www.mysoft.fr/produit/dyslexie_examreader_cpen_stylo_vocal.htm


Mon avis :

Je suis convaincue de l'intérêt et l'utilité de ce stylo. Difficile, vu son prix, d'en faire un équipement de classe, mais c'est une réelle aide dans le quotidien des élèves dys, qui leur permet de dépasser leur difficulté et finalement de travailler au même niveau que leur camarades, avec davantage d'autonomie.

Les limites : 

Le C-Pen Exam Reader lit très bien, mais peut se tromper (vous le verrez dans les vidéos que j'ai faites) et a également ses limites. Il n'accepte que des polices de caractères type bureautique, bien défini (Calibri, Arial, ...), et pour la police, taille entre 6,5 et 22 points. PAs de lecture d'un texte manuscript ou en police cursive. Les caractères soulignés ou imprimés dans certaines couleurs, ont également un peu de mal à être reconnus.

Pour ma part, le bilan est tout de même mitigé.

Si je trouve l'outil et l'idée formidable, après essai auprès d'élèves de CP et de CE1, je dois bien dire que ces erreurs posent problème.

Pour les élèves qui ont des difficultés à lire au cycle 2, et qui ont souvent un manque de confiance en eux, cela n'aide pas vraiment quand l'appareil lui dit des mots qu'il ne comprend pas (en extra terrestre, comme Bettina le signale dans un commentaire sur facebook). L'adulte comprend qu'il y a erreur de l'appareil, et recommence, ce qui règle le problème (au bout de la deuxième reprise, voir plus parfois), mais l'enfant ne comprend pas forcément que c'est l'appareil qui s'est trompé et qu'il faut repasser.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire