dimanche 21 mai 2017

Maths - La méthode de Singapour : échange de pratiques

Pour commander
Je relance sur ce blog un nouvel échange autour de la méthode de Singapour. Si vous souhaitez suivre le premier échange, c'est : ici.

Je suis passée par plusieurs fichiers, le sans fichier, et à présent je suis à nouveau en recherche de renouvellement.

Cet article n'a donc pas vocation de vous présenter cette méthode, mais d'entamer une discussion autour de cette méthode. Je jette cette bouteille à la mer, en espérant que certains de mes lecteurs sont des utilisateurs de cette méthode et m'aideront à faire avancer ma réflexion ;).

Sur le site de la librairie des écoles, un descriptif, et le lien pour télécharger le guide enseignant complet : ici

Voici le témoignage d'Elisa qui a utilisé la version 2016 de la méthode de Singapour :

" J'ai utilisé la nouvelle édition de Singapour CP. Je suis très satisfaite. Les notions qui m'avaient le plus  convaincue dans ACE sont là. 
La boite ( => famille de nombres) l'association addition / soustraction, décomposition systématique des nombres ; l'abord de la soustraction plus générale que" j'ai perdu 3 billes "...  fréquente dans les fichiers habituels ". 

Les élèves savent enfin résoudre et inventer  des problèmes de soustraction , de type  complément, de recherche de l'état préalable etc...


Une progression plus prudente que dans ACE : la notion différence en particulier  au sens de comparaison, est abordée , plus tard... à voir le résultat cette année.... 
Une utilisation pratique impeccable à côté de ACE, touffu , confus, plus des documents de chercheur qu'une méthode aboutie.
Pour la soustraction, mes collègues ACE en  ce1, confirment qu'avec ACE, les élèves finissent par ne plus savoir faire 24 - 2 dans un cas de problème simple  de perte...
J'utilise peu la ligne numérique de ACE , pas réussi à me convaincre de son utilité, j'utilise cependant la file numérique habituelle.
Je pense que je devrai à l'avenir l'estimateur de ACE unique en son genre, amélioré récemment : logiciel  récupérable sur leur site
J'ai cependant abordé les nb <= 59 plus tôt que Singapour.
En pratique, il faut : Le guide du maitre, les annexes sont en ligne (site librairie des écoles ), j'utilise le cahiers élève juste en projection au TNI en couleur, je photocopie en réduisant le fichier photocopiable, en triant  en piochant dans ancienne version au besoin (je l'avais achetée cet été pensant que c'était mieux... avant...), je pioche dans les leçons présentes dans les anciens cahier élève.
Coût : cahier élève 1 et 2 (reçus par ailleurs aussi en spécimen depuis)  + fichier photocopiable, c' est tout !
Le témoignage d'Espinath, sur son utilisation, cette année, en cours double : Bonjour ! Testée en début d'année en CP/CE1 car je trouvais la progression très intelligente ; j'ai adhéré totalement à la façon dont la numération est amenée et le démarrage du calcul me semblait très pertinent. MAIS en double niveau c'est galère !!! Les CP ont besoin d'être très guidés, les exercices doivent être tous explicités et sont peu nombreux, donc il faut rester avec les élèves et en plus ils finissent très vite car il y a bcp de dessins mais peu d'activités réelles. Et comme à chaque page, on fait une activité différente, les élèves ne peuvent jamais être autonomes.  Quant aux CE1, très difficile de prendre cette méthode en route car elle s'appuie sur des prérequis du CP qu'ils n'avaient pas. Et il faut donc aussi beaucoup guider. RESULTAT : j'ai tout arrêté après 2 mois !
Pour moi, ce n'est pas adapté si l'on ne peut pas être au plus près des élèves durant les activités. C'est dommage que les fichiers élèves ne s'inspirent pas des fichiers PEMF où les exercices peuvent être compris sans réellement avoir besoin d'un adulte à côté ...
CONCLUSION : pour moi, inadapté en double niveau et difficile à mettre en place en CE1 si l'enfant n'a pas fait cette méthode en CP. Dommage car la progression et les activités sont intelligentes pour construire le nombre et le calcul.

L'ancienne version :